F D M A 44

00 logo fdam44

La Fédération Départementale des Musées d'Agriculture et du Patrimoine Rural de Loire-Atlantique (FDMA 44) est née suite à l'exposition « Des charrues et des hommes », au château de Chateaubriant (de Juillet 2005 à Novembre 2006), organisée par la Direction de la Culture du Département. 

De nombreuses associations détentrices de charrues et de connaissances relatives à leur sujet et sur l'agriculture en général participèrent à cette exposition et au colloque qui suivit. A l'issue de leurs rencontres, plusieurs voyages furent organisés et l'idée de concevoir une fédération d'associations et de musées sur le patrimoine rural germa progressivement, pour rompre l’isolement de petites structures, animées le plus souvent par des bénévoles et peu reconnues par les autorités.

C'est ainsi que naquit en octobre 2009 la FDMA 44. Elle adopta des statuts conformes à ceux de l’AFMA (Association Française des Musées d'Agriculture). Son siège social a été fixé à l’Ecomusée Rural du Pays Nantais et son président est actuellement Paul Robert, président de cet écomusée. Son conseil d’administration réunit un représentant ou deux de toutes les structures adhérentes.

Son projet

Structure associative régie par la loi de 1901, son objectif principal est d'être porteuse d'un projet culturel de sauvegarde et de valorisation du patrimoine rural sur toute la Loire-Atlantique. Ceci, dans le but de parvenir à une meilleure reconnaissance de ses collections et du rôle de ses acteurs dans le développement culturel et touristique des zones rurales du département. Pour ce faire, l'association dispose de plusieurs moyens d'actions, parmi lesquels :

  • La mise en route d'un inventaire coordonné des différentes collections des adhérents qui le souhaitent.
  • La réalisation, seule ou en partenariat, d’expositions, de publications, de forums.
    • Elle a par ailleurs le projet de mettre en place des formations afin de transmettre des savoir-faire artisanaux, presque disparus de nos jours.

       

    • Ses objectifs

Depuis sa création, la Fédération Départementale des Musées d'Agriculture et du Patrimoine RuraL de Loire Atlantique s'est orientée autour de quatre missions essentielles :

  • Fédérer, pour la Loire-Atlantique, les musées d'agriculture, les associations de conservation du patrimoine agricole et rural, les collectionneurs privés, les chercheurs, les conservateurs et toute personne intéressée par la conservation et la valorisation du patrimoine agricole, artisanal et industriel concernant l'agriculture.
  • Assurer toute action d'information, de formation, d'éducation, de promotion et de recherche au bénéfice de ses membres et de toute personne ou groupe intéressé par l'agriculture et le patrimoine rural.
  • Représenter et défendre toutes les formes d'expression de musées d'agriculture et du patrimoine rural, auprès de l'administration et des collectivités territoriales.

Ses adhérents

 La FDMA 44 est une fédération qui regroupe aujourd'hui une vingtaine de structures adhérentes diversifiées, musées ou conservatoires sauvegardant le patrimoine matériel et immatériel. La plupart sont des associations dont les collections concernent le monde rural, allant de la collection spécialisée sur une thématique (viticulture) ou sur un territoire (Pays de Retz) à la collection générale abordant différents sujets (travail de la terre, vie quotidienne, artisanats....).
Elle est ouverte aux adhérents individuels dotés de compétences particulières

Voir les statuts de la FDMA

Ses partenaires

La FDMA 44 est adhérente, de par ses statuts, à la Fédération des Musées d'Agriculture et du Patrimoine Rural (AFMA) et entend servir de lien entre la vie locale des musées et l’action au plan national et même international, puisqu’elle participe aussi aux activités de l’AIMA (Association internationale des musées d’agriculture).

https://www.agriculturalmuseums.org/

 

Aima logo

cube-g.gif

 

Afma logoweb

Elle est soutenue financièrement par le Conseil Départemental de Loire-Atlantique et, au plan professionnel, par sa direction de la Culture.

 
La FDMA 44 travaille également avec de nombreux partenaires locaux, comme le Centre d'Histoire du Travail de Nantes et les sociétés régionales d’historiens (l’ARRA pour le pays d’Ancenis, l’HIPPAC pour le pays de Châteaubriant, la Société des Historiens du Pays de Retz).

Barre marsais

La FDAM 44 envisage de créer un musée agricole virtuel

Ouest-France-Modifié le 27/02/2018 à 00h09-Publié le 19/02/2018 à 19h37

Des milliers de photos en ligne et plusieurs vidéos sur la collection d’objets agricoles détenus par les adhérents, telle est l’ambition de la Fédération départementale des musées d’agriculture et du patrimoine rural.

Un musée virtuel dédié à l’agriculture dans le département. Le tournant du numérique est aussi à l’ordre du jour de la Fédération départementale des musées d’agriculture et du patrimoine rural (FDMA44), dont les membres se sont réunis pour sa 10e assemblée générale, le samedi 17 février, dans les locaux de la mairie de Treffieux.

Huard Burzudus à Châteaubriant, les forges de la Hunaudière à Sion-les-Mines, le musée agri-rétro d’Abbaretz… La moitié des musées et conservatoires du patrimoine rural qui compose la fédération se trouve au nord-est du département : sept musées et deux associations s’y trouvent, alors que les sept musées et trois autres associations adhérentes sont répartis autour de Nantes. Un signe qui prouve à quel point le nord-est est un territoire riche de sa culture agricole.

La FDMA44 et sa vingtaine d’adhérents est une fédération unique en France. La Loire-Atlantique est en effet le seul territoire où les associations de ce type se sont fédérées à l’échelle départementale.

Une documentation unique

Le sujet phare de l’assemblée : la présentation du nouveau site web de la FDMA44. Des pièces de puzzle qui s’assemblent avec une photo de pâturage, traversé par des oiseaux animés, avec un chant du coq comme cerise sur le gâteau multimédia.

Mais la vraie pépite se trouvera derrière cette animation flash qui accueille l’internaute. Un onglet « musée virtuel » l’amène pour le moment sur une page en construction. Un texte court, « Prochainement sur cette page », indique les promesses des contenus qui habilleront ce musée : photos, diaporamas et vidéos.

L’ambition de la FDMA44 est de mettre en ligne l’intégralité des objets détenus par les adhérents. Ceux liés au travail de la terre (outils manuels ou mécaniques), mais aussi à l’artisanat et à la vie quotidienne (ustensiles de cuisine, boîtes à biscuit en métal peint) seront visibles en photos Haute définition (HD), sous plusieurs angles.

D’un point de vue technique, ce projet sera conduit par la start-up Naoned. Montant de la facture à ce jour : 7 700 €, dont 5 000 € subventionnés par le Département. Il se base sur un logiciel de gestion d’archives et de ressources patrimoniales déjà largement utilisé par les bibliothèques, musées et archives (Mnesys).

Le site web constituera à terme une source de documentation unique dans le domaine du patrimoine rural. « C’est assez révolutionnaire, lâche René Bourrigaud, maire de Treffieux et secrétaire de la fédération.  Aucun autre musée ne met en ligne l’intégralité de sa collection. »

Pour l’instant, seule la collection du Centre international de culture paysanne et rurale de Treffieux est intégralement mise en ligne, ainsi qu’une partie des collections de l’écomusée du Pays nantais (Vigneux) et d’Outils et traditions (Saint-Aignan-de-Grandlieu), soit quelques centaines d’objets. Bientôt, le musée virtuel sera riche de plusieurs milliers de photos, accompagnées de leurs fiches documentaires renseignées et validées par un comité d’expert.

Site de la FDMA 44

00 logo fdam44

www.patrimoinerural44.fr

Ouest france logo svg

https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/treffieux-44170/loire-atlantique-ils-veulent-creer-un-musee-agricole-virtuel-5576429

 

 

Date de dernière mise à jour : 08/07/2021