Le musée des ruralies

 

Le musée des Ruralies

La plaque à l'entrée du musée

Photo 12 Août 2012

Ruralies imgp3430

Depuis la vente en Juin 1990 du musée « Force et traction du temps jadis »créé par Léo Charpentier à Poursay Garnaud près de St Jean d’Angély, on pensait que le musée agricole de Didonne que nous avions fondé en 1981 (Association de la fête des battages de Cozes et ASMALA) près de Royan avait eu bien de la chance d’avoir reçu l’appui d’une coopérative puissante(Coop des cantons de Cozes Saujon) et aussi d’avoir comme interlocuteur JJ Balthazar , un directeur de coop qui avait une vision à long terme qui se confirme plus que jamais aujourd’hui .

Puis suite à l’annonce de la fermeture du musée agricole du château de Didonne en 2006 on s’est consolé en se disant que le musée des Ruralies, ouvert un an après le musée agricole du château de Didonne tiendrait le choc. Il resterait au moins un musée de vieilles machines agricoles ouvert au public dans la région Poitou-Charentes. Rappelons que c’est suite à un concours que deux sites avaient été choisis pour « abriter » les collections du Sedima : Chartres et « Les Ruralies » prés de Niort. Le musée agricole des Ruralies était situé sur la commune de Vouillé près de Niort en bordure de l’autoroute  A10 Paris Bordeaux.

Carte musee ruralies 79

Mais quelle ne fut pas notre surprise de découvrir en Aout 2008 qu’il avait sombré lui aussi. Les collections ont été transportées au « Compa » à Chartres en Juin 2012.

Michel Coutelle qui avait participé à la création de ce musée en 1985 a écrit un article dans le N°14 d'Agrimuse -Juillet Septembre 2014

Agrimuse est une publication de l'Afma-Association Française des Musées d'Agriculture- Fédération des Musées d’agriculture et du Patrimoine Rural

 http://www.afma.asso.fr/afma.htm

 Afma logoweb

 

Silence on ferme

• Silence on ferme : les Ruralies par Michel Coutelle, p.10 

Clic sur la page pour lire avec le zoom

Ruralies agrimuse n 14 sept 2014 ad

https://drive.google.com/file/d/1d0pTKo9RiIUIRDXmbZdnUwzcWXGbgJR5/view?usp=sharing

Dans un article écrit en 1985 François Sigaut consacre plusieurs paragraphes au Sedima,au musée des Ruralies et au Musée du Château de Didonne

L’Afma a été créée à Niort en 1982 et nous avons reçu le groupe à Sémussac le 8 Mars 1982.

LES MUSEES D'AGRICULTURE DANS LE MONDE ET EN FRANCE

Il y a aujourd'hui sans doute plusieurs centaines de « fêtes des battages à l'ancienne » en France, à raison de vingt à trente chaque été dans certains départements. Mais ce qui est important pour nous ici, c'est d'abord l'extraordinaire intérêt du grand public pour ces démonstrations qui sont avant tout des démonstrations d'histoire des techniques. (On ne peut pas à cet égard, ne pas évoquer le succès considérable d'un film télévisé comme L'histoire des inventions !) . C'est ensuite le « résidu » de toute cette activité en termes de muséographie de l'agriculture.En France, ce « résidu » s'élève probablement à plus d'une centaine de collections de matériel agricole ancien, dont certaines sont devenues de véritables musées.

Par exemple, le Château de Didonne à Sémussac (Charente-Maritime), ou le Musée de la Machine agricole et à vapeur d'Ambert (Puy-de-Dôme).

Aux Etats-Unis, ce sont les Living Historical Farms, au nombre de plusieurs centaines. En Italie également, les réalisations de ce genre se multiplient, le plus souvent à l'initiative des paysans eux-mêmes, comme à Bologne ou à Cagliari

Lire l'article de Francois Sigaut ci dessous.

http://www.francois-sigaut.com/index.php/publications-diverses/publications/12-articles-fond/178-1984c

1984c) « Les musées d’agriculture dans le monde et en France »

Techniques & culture, 3 : 129-135. [Tiré à part]

Extrait de : Techniques et culture, 3, 1984, pp. 129-13.

 

 

Sommaire du n°14 d’Agrimuse, 2013-juillet 2014

 


Quelques actualités de l'AFMA en images, pp.2 et 24

Editorial, par P. Del Porto, p. 3

Musées & Collections, pp. 4-13
Dossier : Exposer l'agriculture dans le nouveau MuCEM à Marseille par Edouard de Laubrie, pp.4-8
• Lana Corsa, un complexe muséographique artisanal et pédagogique par Jean Jacques Lauvergne ,p.9
• Silence on ferme : les Ruralies par Michel Coutelle, p.10
• Jean François Millet 1814-1875 , témoin du travail paysan par Georges Carantino, pp.11-12
• Connaissez vous: la Pharasse ? par Jean Bernard, p.12
• Les animaux vivant dans les musées d'agriculture, par Cozette Griffin-Kremer et Pierre Del Porto, p.13
• Les décors classés des devantures de boulangeries, charcuteries et crèmeries de Paris, par Margot Durand , pp.13-14.

 

 

Site internet de l'AFMA

Afma logoweb

Barre rouge blanc 1

Musée Conservatoire du machinisme agricole

Le Musée des Ruralies

Créé en 1985 après un concours lancé par Antenne 2 et  les distributeurs de machines agricoles, le Musée des Ruralies témoigne du formidable essor agricole permis par  les évolutions techniques des  150 dernières années.
Pour mieux toucher les citadins,  il s'est établi sur l'aire autoroutière Poitou Charentes près de NIORT accessible à la fois par la départementale Niort-Limoges et par l'A10.

Classé MUSEE de France, il fut le premier musée des techniques agricoles aidé et contrôlé par l'Etat,  il est  soutenu par le département des Deux-Sèvres, la Région Poitou Charentes et les collectivités locales.
Pour  faire naître l'émotion et les souvenirs, il s'est doté d'un jardin au charme suranné . Pour  faire écho aux réflexions qu'engendre sa rétrospective des progrès techniques il propose des expositions temporaires. Elles interrogent  l'avenir de l'homme dans son environnement. Ainsi «la maison bioclimatique» économe en énergie s'invite au MUSEE DES RURALIES chaque été.

Le Musée Conservatoire du machinisme agricole des Ruralies est un lieu de loisirs à découvrir pendant vos vacances lors d'un séjour près de Aiffres (Deux-Sèvres, Nouvelle-Aquitaine). Ce site fait partie des activités appréciées des touristes passant dans la région.

L'épopée de l'agriculture au travers des machines qui bouleversèrent l'économierurale de 1880 à 1950.
Des pièces uniques : trieur de 1683, motobatteuse Pilter 1912, moissonneuse batteuse1931… 30 tracteurs et moteurs mythiques (Case 1913, Renault PE, Germinal, Ceres…) illustrent les expositions sur les labours et semis, la moisson et les battages...

 

Des ateliers reconstitués s’animent pour vous : alambics, atelier du charron, huileries, cidrerie.
Affiches et plaques émaillées, panneaux pédagogiques et vidéos (plusieurs heures de films à la demande) documentent 200 machines et 2000 m² d'expositions.


Le musée accueille également des expositions temporaires qui explorent des questions scientifiques ou de société. L'exposition "la maison bioclimatique" comporte 20 modules inter-actifs et des maquettes, qui décryptent la conception de l'habitat bioclimatique pour mieux sensibiliser le grand public aux maisons économes en énergie construites en harmonie avec leur environnement. Le contexte historique, économique et écologique introduit l'étude de l'orientation, du captage des calories, de l'inertie, de l'isolation, de la climatisation naturelle, des énergies vertes et des économies d'eau. Le service pédagogique propose des ateliers découvertes autour du concept du développement durable dans l'habitat (construction d\'un mini-four solaire, maisons de terre...

 

http://museeruralies.free.fr/au_musee.html

http://museeruralies.free.fr/accueil.php

https://www.france-voyage.com/villes-villages/aiffres-31520/musee-conservatoire-machinisme-agricole-musee-ruralies-4519.htm

Texte trouvé le Jeudi 11 Février 2021

 

Date de dernière mise à jour : 12/02/2021