Histoire de la fête des battages de Cozes

Quand à Cozes, se réveillaient en août, les gestes anciens des battages

Apparue pour la première fois en 1971, arrêtée après 1997, la fête folklorique des battages a marqué pendant plusieurs décennies les mois d’août dans la région et contribué à mieux faire connaître Cozes- Article publié par Jean-Marc Carment sur le journal Sud Ouest Royan.

Logo sud ouest jpg

Publié le 19/08/2021 à 19h32 et mise à jour le 23/08/2021 à 15h58-Publication autorisée par Sud Ouest le Mercredi 1 Septembre 2021 

Cozezs la rootiere

La fête folklorique des battages offrait pour spectacle celui d’engins agricoles d’un autre temps, déjà, comme ce tracteur à vapeur

Cette fête est née de l’imagination et la passion d’Yvette Bourgeois, disparue en 1996, à l’époque commerçante et présidente de l’Union des commerçants et artisans de Cozes, qui cherchait un moyen de relancer l’attractivité du commerce local et de la commune en général. Les manifestations proposées à l’époque (foires, journées commerciales ou autres) ne fédéraient plus grand monde.

Durant des années avant 1971, des foires mensuelles se tenaient chaque premier mercredi du mois, « il était fort difficile de se créer un passage tant il fallait se faufiler entre les gens coincés entre les étals des chalands », se souviennent les deux derniers présidents de la fête des battages Jacky Herbert et Bernard Fauconnet. « Les halles étaient combles et le champ de foire d’hiver, l’actuelle place du Souvenir, accueillait les animaux, alors que le champ de foire d’été, route de Saintes, était plutôt dédié au matériel agricole et aux voitures. »

Cozez lz public

Réapprendre les gestes

Yvette Bourgeois était une fervente défenseuse des traditions populaires et du folklore saintongeais. Elle participait aussi aux travaux de recherche au sein de la Société d’étude folklorique du Centre Ouest. Yvette Bourgeois collectionnait déjà costumes et coiffes saintongeaises. Elle proposa en 1971 la création d’une fête où folklore et économie locale seraient mêlés. La fête folklorique des battages était née.

Yvette Bourgeois proposa en 1971 la création d’une fête où folklore et économie locale seraient mêlés.

Les premières éditions ont eu pour cadre le terrain des Vieilles Vignes, route de Talmont. Le premier groupe folklorique invité fut le groupe « Aunis Saintonge » de Saintes. Il fallut aux premiers organisateurs imaginer un programme, réapprendre également les gestes liés aux battages, pas si éloignés mais que chacun avait déjà voulu oublier pour accéder au modernisme.

 

Battages cozez 1775

Machines anciennes, tenues saintongeaises- L’événement participait à entretenir la culture rurale locale.-Collection B.F/J.H

Cube g 1

Le spectacle s’est étoffé au fil des années. La collection de matériel s’est enrichie, débouchant même sur l’ouverture d’un Musée du vieux matériel agricole au Château de Didonne, à Semussac. Batteuses, locomobiles et routières à vapeur, tracteurs anciens et autres matériels feront chaque année l’aller-retour entre le musée et Cozes pour reprendre vie et démontrer l’ingéniosité de nos ancêtres dans l’évolution du machinisme agricole.

Pour se souvenir

« Victime de la lassitude des uns et du désintérêt des autres », regrettent Jacky Herbert et Bernard Fauconnet, la Fête des battages de Cozes a néanmoins marqué l’histoire locale. La gerbe de blé figure à jamais dans le blason de la ville. « Cette évocation se veut être un témoignage afin de rendre hommage à ceux qui en ont été les acteurs, mais plus encore pour apprendre aux plus jeunes la genèse d’un moment de la vie locale un temps oublié. »

Cette manifestation a engendré depuis d’autres initiatives. Des collections de tracteurs ont été créées et une manifestation mettant en œuvre les anciens engins est apparue à Semussac, « mais ce n’est pas la même chose que la Fête folklorique des battages de Cozes », estime Bernard Fauconnet. Le musée agricole, lui aussi, a fermé ses portes. Confiée à la Communauté d’agglomération Royan Atlantique, sa collection attend un jour d’être à nouveau présentée au public, à travers une exposition ou un musée…

Logo sud ouest

https://www.sudouest.fr/charente-maritime/royan/quand-a-cozes-se-reveillaient-en-aout-les-gestes-anciens-des-battages-5119993.php

Mairie Sémussc

Semussac blason mairie

http://www.semussac.fr/

 

Cozes : l’association pour le patrimoine vivant (APVTE) veut préparer l’avenir

Royanetroyannais

Article du journal Sud Ouest Royan publié par Jean-Marc Carment-Publié le 26 Mars 2021
Réservé aux abonnés

Logo sud ouest jpg

https://www.sudouest.fr//charente-maritime/cozes/cozes-l-association-pour-le-patrimoine-vivant-apvte-veut-preparer-l-avenir-1781028.php

Fête des battages à Cozes

623 vues-20 juin 2011-Jean-Pierre MAURICE

C'est au début des années 70 que j'ai découvert la Charente-Maritime. Je suis souvent revenu, dans cette région qui est pour moi le paradis de l'été. Avec l'association "la Chaîne de l'Amitié", j'offre donc cet extrait d'une vidéo de 1978, témoignant d'une fête aujourd'hui disparue.

 

Barre bleue

***

 

Date de dernière mise à jour : 02/09/2021