Hommage à Jean Jacques Balthazar

Balthazar portrait img 5715

Ancien directeur de la coopérative agricole et du Château de Didonne, Jean-Jacques Balthazar est décédé mercredi 23 février. Acteur économique important, sa disparition attriste le monde agricole et associatif.

Après ses études, il a intégré la coopérative agricole de Cozes initiée par son père, Émile. Devenu directeur, il a conduit l’implantation et l’extension du site Cozillon. La modernisation et la diversification des activités de celle-ci en ont fait l’une des plus importantes du secteur accompagnant l’évolution de l’agriculture. L’un des projets phare ayant mobilisé Jean-Jacques Balthazar fut le Château de Didonne. Au début des années 80, la coopérative est devenue propriétaire de l’ensemble du domaine de Didonne, à Semussac. L’objectif était de mettre en avant des productions viticoles des adhérents et de trouver de nouveaux débouchés pour les vins de Pays charentais et du pineau. Une marque a été créée dont le « Château de Didonne » fut la vitrine. Dès lors, Jean-Jacques Balthazar a permis l’éclosion d’autres centres d’intérêt (ouverture d’un restaurant, espace de réunion, parc avec arboretum, soirées barbecues, fêtes et animations…).

Minute de silence

Passionné par tout ce qui touchait au monde agricole et à la vie de la communauté, il a toujours été à l’écoute des besoins des associations comme la fête des Battages de Cozes ou encore le Festival Plein Sud. Sportif très actif, il a longtemps pratiqué le football, comme joueur puis dirigeant et président de l’AS Cozes. Il a toujours été disponible pour ce club, c’est la raison pour laquelle l’AS Cozes et les footballeurs lui ont rendu un hommage en observant une minute de silence avant le coup d’envoi des matchs des samedi 26 et dimanche 27 février et en arborant un brassard noir pendant les rencontres.

Sa fibre sociale était réelle. Il apportait aide et soutien autour de lui. Homme pudique, simple et discret, c’est ainsi qu’il avait souhaité s’en aller et que ses obsèques ont été célébrées, samedi 26 février dans l’intimité familiale.

Par Jean-Marc Carment
Publié le 28/02/2022 à 9h52
Mis à jour le 28/02/2022 à 9h52

https://www.sudouest.fr/charente-maritime/cozes/cozes-jean-jacques-balthazar-est-decede-9418773.php

Barre bleue

 

Hommage de Jean Pierre Longueteau

 

C'est avec une très grande tristesse que nous avons appris , hier , le décès de Jean-Jacques Balthazar , l'ancien Directeur de la Coopérative de Cozes-Saujon.Avec sa disparition , c'est un ami et un modèle qui part .Il laisse ,d'une certaine forme , notre association  en deuil .En effet , c'est Jean-Jacques Balthazar et Claude Moinet qui m'avaient , initialement , sollicité afin que j'essaie de les aider à faire renaître un Musée dans l'esprit de celui du Château de Didonne .C'est cette idée initiale que nous avons adapté ,étoffé et structuré . Elle nous a conduit à créer notre association "Sauvegarder et bien transmettre " et à élaborer le projet SBT17120.C'est donc ,d'une certaine forme , un des "pères fondateurs" de ce projet de renaissance  qui nous a quitté , victime d'une longue et douloureuse maladie. Sa disparition nous encourage à faire aboutir le projet qui lui tenait tant à coeur. Dans l'immédiat, nous présentons, en votre nom ,avec empathie et respect , nos sincères condoléances à son épouse ,  sa famille et ses proches tout en essayant de partager un  peu de leur chagrin .Il n'y aura pas de cérémonie publique .En regrettant d'avoir eu à  vous  transmettre cette très mauvaise nouvelle,Recevez toutes mes meilleures salutations,

Le Président,
J-P.Longueteau

Barre bleue

Hommage de Pierre Villard
 

Grande tristesse à l'annonce du décès, ce Mardi 22 février 2022, de Monsieur Jean-Jacques Balthazar qui, dans les années 80, en qualité de Directeur de la Coopérative de Cozes-Saujon, avait mené l'acquisition du Château de Didonne et sa transformation en un lieu d'accueil, de partage et de mise en valeur de l'agriculture locale au travers de ses productions (Caves de Didonne : Cognac, Pineau et Vin de Pays Charentais), ses techniques et ses traditions (Musée Agricole du Château de Didonne).J'avais eu le plaisir et l'honneur de le rencontrer au Château de Didonne en compagnie de Claude Moinet , co fondateur du Musée Agricole, lors de notre ouverture en 2018.Je me souviens d'une pointe d'émotion à l'évocation des souvenirs de cette grande aventure que furent pour lui, je crois, ces vingt années à la tête de Didonne.

Reposez en paix Monsieur Balthazar.

Pierre Villard

Barre marsais

 

Jean  Jacques Balthazar  a effectué plusieurs  voyages en Afrique avec

l'Association Solidarité Koulpélogo

Association humanitaire, d'entraide, sociale

Association Solidarité Koulpélogo est située au 15 r Marché, 17110 Saint Georges de Didonne

1 balthazar koulpelogo groupe marc 1

 

Lorsqu'il s'est laissé entraîner par l'enthousiasme des fondateurs de Solidarité Koulpelogo, Roland Toutain ne connaissait rien à l'action humanitaire, pas plus qu'il ne connaissait l'Afrique. Il a appris, sur le terrain. Dans cette région qu'a ciblée l'association, à 250 kilomètres de Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso. Solidarité Koulpelogo concentre son action sur un rassemblement de sept villages, englobant neuf écoles. Les enfants sont au cœur des attentions de l'association et de ses bénévoles, ceux qui œuvrent en Pays royannais et ceux, comme Roland Toutain, qui se rendent sur place, « sur nos fonds propres ».

« Quand je suis là-bas, je retrouve mon premier métier, artisan-plâtrier. Actuellement, nous aménageons des puits près des écoles, pour entretenir des jardins pour les enfants. » Roland Toutain se fait chef de chantier, va acheter les matériaux nécessaires avec quelques villageois, au volant de son 4x4, qu'il a acheminé au Burkina Faso l'an dernier, pour l'y laisser. « Il est bien plus utile là-bas qu'ici. »

Évidemment, Roland et Martine se dévouent, mettent la main à la poche pour faire avancer les projets. Dans une relation, toutefois, d'échanges. En plus de vingt ans, le couple de Saint-Palaisiens a noué des contacts amicaux.Roland « aime l'accueil, la gentillesse » de la population du Koulpelogo. « J'aime les paysages, la nourriture, aussi. » Par-dessus tout, il aime « participer, être actif ». Et utile.

Barre separation

Hommage de l'association sportive de Cozes

Ancien joueur et président du club

JEAN-JACQUES BALTHAZAR NOUS A QUITTÉS

La disparition de Jean-Jacques BALTHAZAR laisse un grand vide, il est parti rejoindre la galerie de ceux qui nous ont quitté et que l’on n’oubliera pas tant ils ont œuvré pour la grandeur du club comme nous l’avons souligné dans « les Saisons bonheur de l’AS Cozes »

L’interview qu’il nous avait accordé il y a quelques mois, prend une autre dimension et restera un témoignage intemporel. (voir ci-dessous)

Enfant de Cozes, joueur pendant de nombreuses années, il fut ensuite un dirigeant ayant largement contribué au développement du football. Président du club pendant douze années et directeur de la coopérative agricole, entreprise qui était l’un des premiers employeurs de la commune, Jean-Jacques avait facilité la venue de plusieurs joueurs en leur proposant en parallèle une activité professionnelle en accordant toutes les facilités pour pratiquer leur activité sportive ou l’encadrement des jeunes.

Il apporta son aide au club, comme il le fit par la suite à de nombreuses associations et organisations, participant au dynamisme de la région.

Il était fier de la première victoire de la coupe Aunis Saintonge remportée en 1979 sous sa présidence tout en restant modeste. Il laissait le mérite aux joueurs qui avaient réalisé cet exploit, ouvrant la voie à d’autres victoires et à l’épopée que vivra son club par la suite.

Jean-Jacques était resté un supporter fidèle et indéfectible de l’AS Cozes.

Son avis apprécié était toujours judicieux, son soutien et ses encouragements étaient précieux.

Impliqué dans la vie locale, il était un observateur attentif et s’inquiétait surtout pour l’avenir des jeunes.

L’AS Cozes tient à lui rendre hommage et une minute de silence sera observée avant les rencontres de ce week-end. Les joueurs porteront un brassard noir en signe de reconnaissance et tenteront de lui offrir et lui dédier la victoire si possible.

Merci Jean-Jacques, tu nous as tracé la voie et nous ferons de notre mieux pour que tu continues à être fier de ton club et à le savoir entre de bonnes mains, comme tu disais.

Au nom de tous "les footeux", nous assurons Roselyne, son épouse, Florence, Isabelle et François, ses enfants, ses petits enfants ainsi que toute la famille de toute notre sympathie et amitié et nous leur adressons nos sincères condoléances.

Selon ses volontés ses obsèques se sont déroulées dans l’intimité familiale

https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=5484032154945606&id=158592007489674

 

Date de dernière mise à jour : 21/03/2022