Rachel Carson Publications

 

Rachel Carson

Rachel carson nb

 

Webographie :

Un site consacré à Rachel Carson : http://www.rachelcarson.org/

Roger Heim, Préface du Printemps Silencieux, 1968 :

https://sniadecki.wordpress.com/2017/04/22/carson-heim/

Rachel Carson sur Wikipédia :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Rachel_Carson

Rachel Carson sur Femmes Savantes

https://femmessavantes.pressbooks.com/chapter/rachel-carson-1907-1964-biologiste-marine-et-ecrivaine/

Rachel Carson sur Universalis :

https://www.universalis.fr/encyclopedie/rachel-carson/

Rachel Carson, la première à dénoncer les méfaits du DDT… il y a 57 ans ! (France Inter) :

https://www.franceinter.fr/emissions/il-etait-une-femme/il-etait-une-femme-10-mars-2019

Nous voulons des coquelicots :

https://nousvoulonsdescoquelicots.org/

Arne Naess sur Wikipédia :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Arne_N%C3%A6ss

Félix Guatarri sur Wikipédia :

https://fr.wikipedia.org/wiki/F%C3%A9lix_Guattari

Vidéographie :

La pionnière de la lutte contre les pesticides : Rachel Carson (France Culture) :

https://www.youtube.com/watch?v=8f_HORSTPYg

Envoyé spécial.Les fichiers secrets de Monsanto-16 mai 2019 (France 2):

https://www.youtube.com/watch?v=B2zaoSGfjTQ

Enquête explosive sur les pesticides–Cl’hebdo-08/09/2018:

https://www.youtube.com/watch?v=XP_nbRnKkVA&t=117s

Silent Spring by Rachel Carson Audiobook / audio book:

https://www.youtube.com/watch?v=IPQmfVX1ej8

Bibliographie :

Carson, Rachel L. (1952), La Vie de l’océan, (P. de Lanux, trad.), Paris, Amiot-Dumont (ouvrage original publié en 1941 sous le titre Under the Sea Wind, New York, Oxford University Press)

Carson, Rachel L. (1975), Cette mer qui nous entoure, (C. Delavaud, trad.), Paris, Stock (ouvrage original publié en 1951 sous le titre The Sea Around Us, New York, Oxford University Press)

Carson, Rachel L. (1957), Là où finit la mer. Le rivage et ses merveilles, (A. de Cambiasy, trad.), Paris, Amiot-Dumont (ouvrage original publié en 1955 sous le titre The Edge of the Sea, Boston, Houghton Mifflin Company)

Carson, Rachel L. (1963), Le Printemps silencieux, (J.-F. Gravand, trad.), Paris, Plon (ouvrage original publié en 1962 sous le titre Silent Spring, Boston, Houghton Mifflin Company)

Carson, Rachel L. (1965), The Sense of Wonder, New York, Harper & Row

Paul Brooks, Rachel Carson. The writer at work, San Francisco, Sierra Club Books, 1989, 360 p.

Rachel Carson. The life of the author of Silent Spring, New York, Henry Holt and Company, 1997, 634 p.

Mary A. Mccay, Rachel Carson, New York, Twayne Publishers, 1993, 125 p.

Leslie A. Wheeler, Rachel Carson, Englewood Cliffs, New Jersey, Silver Burdett Press Inc., coll. « Pioneers in change », 1991, 138 p.

Mark Hamilton Lytle, Rachel Carson, Silent Spring, and the Rise of the Environmental Movement, Oxford University Press, coll. « The Gentle Subversive », janvier 2007, 288 p.

Hynes, The Recurring Silent Spring, Pergamon, coll. « Athene Series », septembre 1989, 227 p.

William Souder, The life and legacy of Rachel Carson: On a farther shore, New York, Crown Publishers, 2012, 496 p.

Shirley A. Briggs (1987). Rachel Carson : her vision and her legacy, “Silent Sprint” revisited [based on a symposium on the topics posed in Rachel Carson’s Silent spring, held in Philadelphia, août 1984] (MARCO G.J., HOLLINGWORTH R.M. & DURHAM W. dir.), American Chemical Society (Washington) : 3-11.

Lear, Linda J. (1997), Rachel Carson: Witness for Nature, New York, Henry Holt & Co.

Stoll, Mark (2012), « Rachel Carson’s Silent Spring, A Book that Changed the World ».

Leonard, Jonathan Norton (1964), « Rachel Carson Dies of Cancer; Silent Spring Author Was 56 », The New York Times, 15 avril.

Fabrice N. & François V., Nous voulons des coquelicots, Les liens qui libèrent, 128 p.

Hicham-Stéphane Afeissa, « Qui a peur de l’écologie profonde d’Arne Naess ? » [archive], sur nonfiction.fr, 28 mars 2017

Mathilde Ramadier, Arne Næss : Pour une écologie joyeuse, Actes Sud, coll. « Domaine du possible », 2017, 128 p.

tienne Galle, « Non-violence et écologie profonde dans les écrits d’Arne Næss », dans Madhu Benoit et Jean-Pierre Benoit, Non violence : combats d’hier et de demain : Non-violence et traits culturels et identitaires dans le monde globalisé du XXIème siècle, Paris, L’Harmattan, 2017

Écologie, communauté et style de vie [« Ecology, community and lifestyle »], Éditions MF, 2008, 372 p.

Vers l’écologie profonde, Wildproject, 2009, 320 p.

La réalisation de soi, Gandhi, Spinoza, le bouddhisme et l’écologie profonde, Wildproject, 2015, 300 p.

« Le mouvement d’écologie superficielle et le mouvement d’écologie profonde de longue portée. Une présentation », in Éthique de l’environnement. Nature, valeur, respect, textes réunis par H.-S. Afeissa, Paris, Vrin, 2007, p. 51-60.

Une écosophie pour la vie (textes réunis par Hicham-Stéphane Afeissa), Seuil, coll. « Anthropocène », 2017, 352 p.

Félix Guatarri, Les trois écologies, Paris, Galilée, 1989.

Qu’est-ce que l’écosophie ?, 1985-1992 (posthume, recueil d’articles agencés par Stéphane Nadaud), Paris, Lignes, 2013.

Catherine Larrère et Raphaël Larrère Du bon usage de la nature : Pour une philosophie de l’environnement ; Poche ; 12 novembre 2009

Raphaël Larrère & Catherine Larrère ; Crise environnementale ; 1er janvier 1997

***

Printemps silencieux de Rachel Carson

La biologiste qui a prédit les dangers mortels des pesticides

Paru en 1962 dans un contexte états-unien où le mot « environnement » existait si peu dans la bouche des politiciens, Printemps Silencieux est venu mettre un coup de pied dans la fourmilière, avec toutes les résistances qu’on peut imaginer. On peut considérer que le livre de Rachel Carson est un livre historique pour le mouvement écologiste, et comme le rappelle Al Gore dans son introduction, une idée peut parfois être beaucoup plus forte que des hommes politiques. Il y a des idées qui participent à la création de mouvements et/ou qui sont parfois les premiers échos de changements historiques à venir. Soyons clair : le mouvement écologiste tel qu’on le connait doit beaucoup à Rachel Carson et son Printemps silencieux. On pourrait presque parler de Printemps bruyant. Trop bruyants au goût de ceux et celles à qui la pollution et le statu quo environnemental profitait. Malheureusement l’Association médicale américaine a pris la défense de ses entreprises malveillantes à l’époque. L’Agence de protection de l’environnement (EPA) par contre doit beaucoup au travail de Rachel Carson lorsqu’elle a été créée en 1970.

Rachel titre

https://www.youtube.com/watch?v=0HqEmo6ivI4

***

Aucun article.