Les moteurs Poyaud

 

Les moteurs Poyaud

Achille Bouyer qui a travaillé chez Poyaud toute sa vie a réhabilité des vieux moteurs que nous avons eu le plaisir de voir et d’entendre en Novembre 2005.

C’est grâce à Jean Claude Texier qui collectionnait des tracteurs et d’anciennes machines agricoles que nous avons pu visiter ces beaux moteurs.

L’Article publié par l’Hebdo le 28 Avril 2005 relate le travail de sauvegarde de ces moteurs.

1 moteur poyaud img 1707 3

Clic sur l'article pour agrandir

1 article hebdo

 

L’excellent article de Jean Philippe Bequet se termine par cette phrase :

« Après le musée du beurre et du lait un musée Poyaud s’impose de lui même à Surgères. »

 

1 poyaud achille bouyer

Achille Bouyer dans son atelier en Novembre 2005 à Surgères

 
 
 
Moteur tourne juillet 2015

 

 

2 poyaud achille bouyer img 1695

Achille Bouyer et Jean Claude Texier

2 poyaud achille bouyer016

Claude Moinet Achille Bouyer Jean Claude Texier

Visite du 25 Novembre 2005

Barre vert prom haies 6

Abel Poyaud un industriel inventif et précurseur

Abel Poyaud (1884 à Surgères, Charente-Maritime, France - 1950 à Surgères) est un industriel et le fondateur d'une importante entreprise de fabrication de moteurs dans sa ville natale. Après avoir fabriqué des moteurs à essence, il s'est tourné vers les moteurs à huile lourde, mettant notamment au point, en 1945, le moteur Diesel quatre temps de 20 CV par cylindre.

Né en 1884, à Surgères, Abel Poyaud est contemporain du développement de l'industrie laitière dans les Charentes. Cette « révolution agricole »1 a en effet été suscitée, à partir de 1888, par Eugène Biraud, un autre « enfant du pays », considéré comme le « père de la coopération laitière en France »2.

Les jeunes années d'Abel Poyaud s’inscrivent ainsi dans le contexte local d'une industrie laitière naissante, nécessitant la recherche et le perfectionnement technique pour l’amélioration des machines et de leur rendement. C'est ainsi que, dès l'âge de 14 ans, Abel Poyaud « développe un penchant pour la mécanique » et entre en apprentissage dans une fonderie de métaux de Surgères3.

Wiki le w

https://fr.wikipedia.org/wiki/Abel_Poyaud

 

Barre rouge blanc

 

Usine de moteurs de la Société surgérienne de Constructions Mécaniques,puis SACM, actuellement Wärtsilä SACM Diesel

Usine de moteurs à essence fondée en 1918 par Abel Poyaud, qui avait installé dès 1909 un atelier de mécanique générale rue Paul-Bert. Pour cette nouvelle implantation, il est associé à MM. Pied et Peter, avec la collaboration de MM. Merleau et Pontoise, sous le nom de Société surgérienne de Constructions mécaniques. A partir de 1927 y sont également fabriqués des moteurs à huile lourde, semi-diesel d'abord, puis diesel à deux temps de 5 à 40 ch. La fonte lui est fournie par sa filiale, Fonderies charentaises, dont il ne subsiste aucun vestige. La fabrication de moteurs diesel à quatre temps de 20 ch débute en 1945. Les ateliers de fabrication visibles actuellement sont édifiés les uns après les autres entre 1948 et 1970. Une très forte croissance caractérise cette entreprise entre 1960 et 1974. C'est d'ailleurs à partir de 1974 que sont bâtis de nouveaux locaux sur un site extérieur à la ville, à la Combe. En 1975, elle est intégrée au groupe SACM, société alsacienne de construction mécanique de Mulhouse. Des rapprochements s'effectuent à partir de 1989 avec le groupe finlandais Wärtsilä, qui prend 100 % des parts en 1992 et devient Wärtsilä SACM Diesel. L'usine de la rue de la Gare est abandonnée en 1992 et vendue à la commune de Surgères. En 1966 : 180 personnes se partagent entre les ateliers de fabrication (usinage, montage, essais) , les magasins, les services d'études et de direction. Vers 1970 : 582 personnes.
Adresse : 21 rue de la Gare

http://www.actuacity.com/surgeres_17700/monuments/

Barre bleue

Page Publiée le 22 Décembre 2015

Pour me contacter clic ci dessous

Email

 

Date de dernière mise à jour : 30/06/2021