Le battage des céréales au fléau

Le battage des céréales au fléau

Fleau musee argol 29

Battage au fleau grange

Battage au bâton dans une grange

Dans les régions méditerranéennes, les aires sont toujours installées dans un endroit très ensoleillé et venté. La chaleur et la sécheresse permettent de faire éclater les épis.

Dans les régions du Nord, comme en montagne où la moisson est tardive, le battage ne peut se faire à l’extérieur. Au Ier siècle, le géographe Strabon notait déjà que les pays hyperboréens devaient battre le blé en grange à cause de la pluie.

 

Extrait du documentaire "Tales of the Green Valley" de la BBC

 

***

Les machines pour le battage au fléau

***

Au XIXe siècle les récoltes des céréales étaient manuelles, les blés et autres étaient récoltés à la faucille ou au " dail " (faux).Dans un dessin datant du milieu du XIXe siècle, Paul Gellé (2) représente le battage des céréales en Poitou.

Battage gelle fleau 1840

Le battage du blé est obtenu par cinq fléaux, trois de ceux-là sont représentés en action. (Voir photo 1).Au premier plan, une partie des personnages est occupée au petit collation (3).

1965 equipe battages guerin

Sur une carte postale de Saint-Liguaire, on voit une vache dressée qui entraîne un rouleau de pierre sur les céréales étendues dans l’aire.Après la suite du passage du rouleau, on ramassait les grains puis suivait le vannage et le tri des céréales.Ces pierres qui équipaient cet outil, ont traversé le temps, elles se retrouvent de nos jours dans les cours de ferme

Battage au rouleau niort

Source du texte

http://www.wiki-niort.fr/Battages_dans_la_campagne_niortaise

1 batteuse a fleaux vernioz

Musée de Vernioz

*2 batteuse vernioz 247

Avec ce mécanisme ingénieux les gerbes de blé sont battues sans effort

3 batteuse fleaux 1

4 batteuse fleaux 3

5 batteuse fleaux

6 batteuse fleau st loup nievre

Musée de Saint Loup des Bois Niévre

Les tribulums

Une planche à dépiquer est un panneau en bois, presque rectangulaire, utilisé autrefois pour le dépiquage des céréales. Également appelée tribulum, traîneau à dépiquer et picaïre, une planche à dépiquer était munie d'éclats de pierre, (silex, par exemple) ; elle était tirée par un ou deux animaux, et on la passait sur des gerbes de céréales séchées, étendues sur une aire à battre, aménagée avec des pierres rondes de quartzite utilisées comme pavé.

L'aire à dépiquer est le lieu le plus élevé, proche de la remise, revêtue de terre argileuse durcie ou de pavés. On trouve couramment cette expression dans les titres de propriété anciens pour décrire une cour réservée à battre les céréales.

L'emploi des « planches à dépiquer » était très fréquent dans l'agriculture espagnole traditionnelle en été, pour le battage des céréales (là où le fléau agricole était à peine utilisé) ainsi que dans d'autres pays, spécialement dans le bassin méditerranéen, avant l'introduction de la batteuse (la moissonneuse-batteuse fait la récolte des céréales, le battage et le nettoyage, en une seule opération).

Tribulum 3

Tribulum 4

A suivre 12 Sept 2020

Date de dernière mise à jour : 27/11/2020