La machine arrive à Virson

La machine arrive à Virson

« La machine » c’est la machine à battre le blé, l’avoine et l’orge .Elle se déplaçait de village en village et de ferme en ferme du mois d’Août à fin septembre. Cette expression « La Machine » pourrait faire croire qu’il n’y en avait qu’une dans le village !!!

Eh bien on n’est pas loin de la vérité car à cette époque la batteuse était un engin de taille impressionnante avec de nombreuses courroies, des grilles de triage, des tuyaux pour les balles des céréales. C’était de plus une machine qui était très coûteuse et il n’y en avait que quelques unes dans un même canton.

A Virson la machine était la batteuse de Siméon Goy entrepreneur de battages au Haies de Virson. On l’appelait toujours Siméon. Ailleurs il y avait parfois des CUMA ou des sociétés de battage comme « La gerbe d’or » à Puydrouard où la batteuse était actionnée par un locomobile à vapeur. Lorsque la locomobile de « la Gerbe d’or » fut devenue irréparable, il y eut ensuite l’entrepreneur Renou de Fondouce qui faisait « la campagne de battage » avec une batteuse et un gros tracteur Société Française.

L’arrivée de la machine dans la cour de la ferme était un évènement. Un cortège de bicyclettes la suivait. Les voisins ,tous agriculteurs à cette époque ,arrivaient avec leur fourche à trois pus(dents) fixée sur le cadre de leur vélo.Les femmes s’activaient pour préparer plusieurs repas pendant deux ou trois jours pour trente personnes.

Cette entraide créait ce qu’on appelle aujourd’hui le lien social. On peut même dire qu’elle renforçait ce lien social qui se transmettait de génération en génération et se doublait souvent par des mariages.

Les photos de scènes de moisson et de battage qui m’ont été communiquées par Claude Goy le fils de Siméon, par Jean Gervais, par les enfants de Jean Lafond et mes propres photos de ce temps révolu ne nécessitent pas plus de commentaires.

Les sourires et la bonne humeur des personnes photographiées montrent des gens contents de travailler ensemble, de manger ensemble et de s’amuser. Des gens heureux de vivre.

moinet-photo-batteuse-merlin.jpg

La batteuse de Siméon Goy Entrepreneur de battages
Les Haies Commune de Virson

Batteuse et chevaux 1978 
Petite batteuse actionnée par un manège et quatre chevaux

Repas de battage sous le hangar a Virson en 1963

repas-de-battage-a-virson1963-1.jpg


Au fond Lili et Annette aux côtés de Siméon Goy

A gauche Jacques Moinet*Charles (ancien prisonnier allemand qui a travaillé chez Fomboucher)*puis tonton Yvon* Camille Beau*Notre Grand Père Camille Foullonneau*

A droite Rémi Decourt*Marcel Foullonneau*Sylvain Moinet* Notre Grand Père Pierre Moinet*Jean Pierre Foullonneau

Le nombre important de photos concernant cette époque figure dans plusieurs albums.(voir ci dessous).

1963-battage-brochure-sogreah-1963.jpg

 


 

Clic sur les lignes ci dessous pour  voir les albums photos

Scènes de moisson à Virson et Tesson en 1920 1963

La machine à battre à Tesson en 1936 et 1963

Le tracteur Hanomag et la batteuse Merlin

Publié le 16 Nov 2013

Vos suggestions et vos photos sont les bienvenues.Pour cela vous pouvez m'adresser un email à l'adresse ci dessous

Clic sur le globe

email-2-1.gif

 

cube-g.gif

Date de dernière mise à jour : 14/07/2020